Partager cet article

MUNICIPALES
POUR UNE SECURITE AMELIOREE A QUIMPER

La sécurité est l’une des composantes majeures d’une bonne qualité de vie. Malheureusement, Quimper n’est pas épargnée par l’augmentation de l’insécurité comme partout en France.

Afin de garantir et de développer ce droit fondamental à la sûreté, la liste Vent d’Ouest initiera une démarche de protection raisonnée des biens et des personnes qui s’appuie sur les mesures suivantes :

1. renforcer la présence policière en se fixant comme objectifs majeurs la réouverture du bureau de police à Penhars et l’ouverture d’un bureau de police au Braden.
2. Entamer toutes les démarches nécessaires pour obtenir les 50 policiers nationaux supplémentaires auxquels la ville de Quimper a droit pour être en conformité avec la moyenne nationale.
3. Dynamiser le fonctionnement du Comité Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance créé par le décret du 17 juillet 2002.
4. Rétablir une gestion raisonnée de l’éclairage public.
5. Créer une brigade de garde-pêche municipaux pour veiller sur nos rivières.
6. Augmenter les effectifs et féminiser l’équipe actuelle des agents de tranquillité publique pour permettre une intervention sur l’ensemble de la ville
7. coordonner le plan de sauvegarde communal avec des actions régulières favorisant l’esprit de défense et de citoyenneté
8. Par une action volontariste auprès des jeunes, établir un parcours de formation à la sécurité routière
9. Caméras de vidéo-protection : faire un diagnostic en début de mandat avec les acteurs institutionnels, puis mettre en place des objectifs et des indicateursd’efficacité selon les quartiers de Quimper.
10. Nommer une ou un adjoint référent à la sécurité.

La liste Vent d’Ouest considère que la sécurité est une affaire sérieuse et que les moyens nationaux doivent être concentrés et renforcés sur les délits et la grande délinquance. Les Quimpérois financent déjà la sécurité nationale par leurs impôts nationaux. avec la création d’une police municipale cela revient à leur faire payer deux fois des impôts pour leur sécurité.
En effet, la création d’une police municipale a un coût très élevé pour la mairie. Nous sommes très attachés à une bonne gestion financière et nous ne souhaitons pas augmenter la fiscalité locale pour financer des missions dévolues à l’Etat.
Ceci signifie également que nous voulons garder notre autonomie et notre liberté de décisions sur les projets des Quimpérois. l’argent dépensé pour compenser l’action nationale est un budget en moins pour Quimper.l’Etat qui doit donner les mêmes moyens à toutes les villes de France pour lutter contre toutes les insécurités et pas seulement de manière centralisée.
 Nos mesures sont réalistes, responsables et complémentaires. La ville est compétente pour lutter contre toutes les incivilités par des moyens de proximité.
Quimper, ville Préfecture doit aussi rester une ville de justice et nous demandons avec fermeté le maintien des tribunaux à Quimper.

Partager cet article