Partager cet article

Les projets de La liste vent d’Ouest pour favoriser et valoriser la présence de la langue bretonne sur son territoire :

La liste vent d’Ouest est consciente de la nécessité à Quimper et à Quimper Bretagne Occidentale, de mettre en place un projet concret, pragmatique pour favoriser et valoriser la présence de la langue bretonne sur son territoire

Préambule :

La ville de Quimper et son agglomération ont un rôle exemplaire à jouer en Bretagne pour favoriser l’apprentissage tous azimuts de la langue bretonne. Par-delà son enracinement dans l’histoire (haut lieu des actions de renouvellement et d’initiatives associatives et publiques) la liste vent d’ouest défend une ambition très forte pour Quimper pour être à la hauteur des enjeux du 21e siècle .Un travail a d’ores et déjà été engagé dans la mandature, grâce à l’engagement personnel, non institutionnel, et sans budget par des élus communautaires volontaires (la création de la marque Kampus Kemper pour la vie étudiante menée par Isabelle Le Bal en est un symbole ) Il s’agit aussi de saluer l’implication heureuse et déterminante des conseillers municipaux des communes dans la commission intercommunale pour la langue bretonne qui a fourni un travail en profondeur, régulier et exemplaire que ce soit pour la toponymie, l’adressage ou le vivre ensemble du patrimoine vivant ; La remise du Gradlon d’Honneur langue bretonne a permis chaque été de mettre en lumière des acteurs bénévoles souvent discrets mais indispensables à une imprégnation conviviale. Nous ouvrirons la cérémonie des Gradlon d’honneur aux personnalités des communes alentours.

Propositions nouvelles basées sur l’innovation, la responsabilité

La liste Vent d’Ouest a pour objet est de créer un budget plus lisible et plus réactif pour répondre aux nombreuses sollicitations des acteurs. Notre volonté politique est de faire de Quimper une capitale de la culture bretonne contemporaine :

  1. Pour un audiovisuel numérique en langue bretonne : avec la création d’une zone d’activité économique nouvelle autour du pôle multifonction (grande salle) dédiée aux métiers de l’environnement et du numérique, que nous proposons d’ouvrir à la création audiovisuelle en langue bretonne (netflix breton, production télévisuelle et audiovisuelle, doublage, clip des artistes,etc…)
  2. Pour l’Enseignement supérieur et le pôle de recherche international création d’ un centre d’études des langues à la Faculté ouvert à tous
  3. Pour la petite enfance et les anciens : soutien aux formations diplômantes en langue bretonne spécialisée auprès des publics fragiles : puéricultrices, auxiliaires de soins bilingues, aides à domicile auprès des anciens…

Plusieurs engagements pragmatiques :

  • Moyens politiques : pour renforcer la cohérence et la transversalité entre les différentes collectivités : vile, agglomération, syndicats, CCAS… nous proposons la nomination d’un adjoint référent à la langue bretonne à la ville et la création d’un élu référent à la communauté d’agglomération (qui n’existe pas aujourd’hui) . Nous souhaitons proposer le recrutement d’un chargé de mission langue et culture bretonne à l’agglomération pour une action complémentaire de la ville de Quimper. La compétence petite enfance ayant été transférée, de nouvelles actions seront à mettre en œuvre en plus de l’application de la chartre d’utilisation du breton dans les services.
  • Poursuite de la formation des agents (CNFPT, Cours collectifs…)
  • Lancement d’une consultation auprès des habitants pour solliciter des nouveaux noms pour des salles municipales en interne ou externe (Salle de commissions, Espace grands projets..)
  • Charte Ya d’ar Brezhoneg : pour Quimper et pour Quimper Bretagne Occidentale : obtention du Label Niveau 3, voire 4.
  • Renforcer la présence de la langue sur les bâtiments publics et la signalétique (plaques de rues bilingues et outils communautaires : déchetterie, marquages véhicules etc…)
  • Création d’un budget identifié sur la politique linguistique communautaire
  • Ouvrir la 3e école diwan à la rentrée de septembre à Ergué Armel
  • Décrocher dans le prochain contrat de Plan État-Région 2021-2027 l’accord de financement partenarial pour la construction au Pôle Pierre-Jakes Hélias d’un Centre d’Etudes des Langues disposant des outils numériques d’apprentissage adapté. Cet outil pourra à la fois se mettre au service de la langue bretonne (Summer Scool du CRAC, rencontres internationales celtiques, outil mutualisé Kelenn…) et de la communication bilingue pour les services municipaux ( MAG, site internet, …)
  • Ouverture d’une crèche immersive, et d’un Centre de vacances et de loisirs (CLSH) bilingues
  • Renforcer le soutien aux structures d’enseignement de la langue bretonne (écoles publiques, catholiques et Diwan, cours pour adultes, formations professionnalisantes)
  • Favoriser le recrutement de agents bretonnants : petite enfance, culture, personnes en perte d’autonomie, administratif et technique…
  • Renforcer le soutien aux actions menées par des événements comme le Festival de Cornouaille ou les rencontres professionnelles de Dizale.
  • Apporter une aide aux artistes et associations pour créer : bourses de résidences d’artistes (en lien avec la région, le département et les organismes nationaux : CNL, CNC, Spedidam, sacem…, )
  • Relancer le prix littéraire en langue bretonne de la Ville de Quimper
  • Mettre en place un rapport annuel d’évaluation des politiques publiques débattu aux orientations budgétaires annuels des assemblées
Partager cet article